• Simple Item 9
  • Simple Item 8
  • Simple Item 7
  • Simple Item 6
  • Simple Item 5
  • Simple Item 4
  • Simple Item 3
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9

Bienvenue

Bienvenue sur la plateforme du Département de Pédiatrie des Cliniques universitaires Saint-Luc, destinée aux médecins assistants candidats spécialistes (MACCS) et aux pédiatres du réseau de santé de l'UCLouvain. Par extension, les équipes infirmières et les autres équipes paramédicales sont invitées à y trouver des informations utiles pour leurs pratiques. Consultez les Mentions légales pour davantage d'information concernant les limites de l'utilisation de cet outil.

Comme vous l'aurez sans doute lu dans la presse, l'apparition de symptômes inquiétants de vasculite (Kawasaki ?) ou de myocardite chez des enfants a provoqué une alerte des services de santé qui enquêtent désormais sur un éventuel lien avec le Covid-19. 

Dans les différents pays d'Europe, y compris en Belgique et au Luxembourg, des symptômes graves et très inhabituels suggestifs de vasculite/myocardite inflammatoire sont rapportés chez un nombre croissant de malades (quelques dizaines à ce jour 29/04/2020) . En plein milieu d’une pandémie, les autorités médicales s’interrogent sur ce phénomène et ce d'autant que la possibilité d'un déconfinement progressif et d'un retour des enfants à l'école sont évoqués depuis quelques jours. 

La question, non résolue à ce jour, est de savoir si ces symptômes sont réellement liés au Covid-19. Jusqu’à présent, les enfants ont été peu affectés par le Covid-19 ou ont présenté des manifestations très modérées. Les symptômes ressemblent à ceux d’une maladie de Kawasaki, ou à un choc septique, avec une réaction inflammatoire généralisée, associée aux signes d’un syndrome grippal. Quelques enfants atteints ont été testés positifs au Covid-19 mais pas tous. L'âge de présentation des patients observés en Belgique est très variable. La réponse aux immunoglobulines IV et aux stéroïdes semble souvent assez rapidement favorable, mais plusieurs cas rapportés font état du développement d'anévrysmes coronaires. Si vous rencontrez un patient qui présente ce type de tableau, n'hésitez pas à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Les autorités sanitaires ont, à juste titre, enjoint les parents inquiets à ne pas hésiter à contacter leur médecin ou les urgences. Pour rappel, depuis le déclenchement de la crise du Covid-19, les fréquentations des urgences, pour les plaintes autres qu'une suspicion d'infection virale, ont baissé, faisant craindre un retard dans la prise en charge d'autres pathologies graves.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives